Spécialistes de la médecine légale

Enquête de scène de crime VS science judiciaire

Ceux qui souhaitent travailler dans des spécialités liées à la justice pénale, manipulant et analysant des preuves matérielles liées à des actions pénales, peuvent poursuivre des études en sciences du crime ou en criminalistique. Et bien entendu, un diplôme universitaire dans l’un de ces domaines peut constituer une excellente première étape.Mais avant de choisir l’une sur l’autre, il est important de bien comprendre les similitudes, les différences et les chevauchements entre ces deux carrières.

Similarités, différences et chevauchements

Pour commencer, il est impératif de comprendre les similitudes entre ces deux domaines d’études. Ces deux diplômes permettront aux diplômés de travailler dans le domaine de la justice pénale. En effet, l’objectif ultime des enquêteurs de la scène du crime et des médecins légistes est le même: aider à rendre la justice en rassemblant et en analysant des preuves, puis en présentant ces preuves au tribunal (en tant que témoin expert ou via un avocat) afin de découvrir la vérité.

En dehors de cet objectif global, toutefois, les deux domaines d’étude commencent à diverger. Bien que la formation d’un enquêteur sur les lieux du crime puisse inclure certains cours de sciences, un médecin légiste devrait s’attendre à suivre un grand nombre de cours de sciences, notamment en biologie, chimie et physique, pour se préparer au processus d’analyse médico-légale. En outre, comme les spécialistes de la médecine légale exercent leurs activités principalement dans un laboratoire, une partie importante de leur formation se déroulera dans un laboratoire.

Comment les domaines et les professions se définissent et se différencient?

Les enquêtes sur les lieux du crime, à l’instar de la science médico-légale, consistent à utiliser des techniques d’analyse scientifique et sociale pour aider les forces de l’ordre à découvrir toutes les informations relatives à un crime.

Les enquêteurs sur les lieux du crime travaillent sur les lieux du crime et rassemblent toutes les preuves pertinentes pour une analyse ultérieure.Contrairement aux enquêteurs, les médecins légistes ne se rendent pas sur les lieux du crime. Au lieu de cela, ils travaillent dans un environnement de laboratoire, examinant et analysant les preuves fournies par les enquêteurs pour aider les organismes chargés de l’application de la loi à la recherche de la justice.

Sur quels corps de connaissances les étudiants vont-ils se concentrer pour obtenir leur diplôme?

Les étudiants des programmes d’investigation sur les lieux du crime passeront la majorité de leurs études à se familiariser avec les techniques de collecte, le traitement et la conservation des preuves, la procédure sur les lieux du crime et la justice pénale dans son ensemble. Ces étudiants suivront probablement aussi des cours de droit et de philosophie du droit. Un étudiant en sciences médico-légales sera immergé dans toutes les variétés de sciences en laboratoire, y compris la biologie, la chimie, la toxicologie, la pharmacologie et la physique. En outre, ces étudiants se concentreront sur d’autres sujets liés à l’analyse criminelle, y compris la chimie et la pathologie en mettant l’accent sur la criminalistique.

Pour devenir une spécialiste et une renommée dans le domaine de médecine légale, Sophie Gromb a étudié plusieurs années et a obtenu plusieurs diplômes. Parmi ces titres :

  • docteur en droit privé et sciences criminelles en 1992
  • docteur des sciences biologiques et médicales en 1997

Quels cours spécifiques les étudiants seront-ils susceptibles de suivre dans ce programme?

Bien que le programme varie en fonction de l’établissement, les cours que l’étudiant en enquête sur une scène de crime suivra seront probablement les suivants:

  • Introduction à la justice pénale
  • Introduction à la criminalistique
  • Criminologie
  • Processus judiciaire
  • Photographie et gestion de scènes de crime
  • Analyse légale des empreintes digitales
  • Analyse des traces
  • Droit pénal et enquêtes

Par contre, les médecins légistes, suivront plusieurs spécialités dont :

  • Biologie
  • Chimie
  • La génétique
  • Analyse instrumentale et médico-légale
  • Crime et société