Expert-comptable Tunisie

Les honoraires d’expert-comptable : les facteurs qui déterminent les coûts de la prestation !

Faire appel à un expert-comptable est l’assurance d’avoir affaire à un professionnel des chiffres. Vous serez couverts par ses obligations, ses responsabilités et le code de déontologie propre à son métier. Mais combien coûte un expert-comptable ?

De nombreux entrepreneurs savent l’importance de solliciter les services d’un expert-comptable, pour la réussite de leur entreprise. En effet, l’expert-comptable est un professionnel techniquement compétent dans de nombreux domaines, qui est régi par un code de déontologie ainsi qu’une éthique, ce qui lui donne la capacité de traiter un large éventail des domaines comptables, juridiques, fiscaux, sociaux voir même patrimoniale.

Cependant, lorsqu’un expert-comptable est sollicité par une entreprise, il commence par établi une lettre mission. Ce document décrit l’objectif, la nature de l’audit, les responsabilités qu’entretiennent les clients et le type de rapport entre clients et professionnels. En plus de ces informations, le contrat décrit la mission attribuée et le montant des honoraires en contrepartie de ses travaux, c’est ce que l’on appelle le prix de l’expert-comptable Tunisie.

Quels sont les prix de l’expert-comptable ?

Les honoraires sont déterminés de manière libre entre le client et l’expert-comptable, contrairement aux commissaires aux comptes dont la grille tarifaire est encadrée par la loi. Cependant, les honoraires doivent être en cohérence avec la valeur du service proposé.  Par ailleurs, même s’il n’existe pas de grille indicative en termes de montant, la  rémunération de l’expert-comptable n’est pas fonction du résultat financier acquis grâce à sa prestation. Les honoraires sont fixés soit avec soit sur la base d’un forfait annuel modifiable révisable ou sur la base du temps réel consacrée à l’entreprise. Deux principes de fixation des tarifs sont interdits. Il s’agit des honoraires rapportés à un barème et des honoraires de succès « success fees » dans le cas de missions comptables telles que les révisions, les attestations ou les tenues de comptes, la consolidation ou encore la surveillance. Cette restriction ne concerne toutefois pas d’autres travaux tels que l’accompagnement d’un client dans une cession ou une acquisition d’entreprise où la rémunération doit être associée à des honoraires de diligence et reste proportionnelle au service rendu.

Quels sont les paramètres du calcul des honoraires ?
Pour déterminer son coût, l’expert-comptable va prendre en compte de nombreux facteurs dont les principaux sont :

  • Le type de mission et la valeur du service rendu
  • Les diligences à mettre en œuvre sur le dossier (travaux réalisés par l’expert-comptable et ses collaborateurs) ;
  • L’importance du dossier (par exemple volume de factures à traiter) ;
  • Le temps passé, réel ou forfaitisé ;
  • Les dépenses de l’expert-comptable liées à l’exécution de la mission ;
  • La difficulté de la mission et donc les compétences et connaissances que doit mettre en œuvre l’expert-comptable pour réaliser la mission ;
  • La notoriété de l’expert-comptable (sa notoriété et/ou son ancienneté).

Ces tarifs peuvent tenir du niveau de formation et d’expérience des personnes participation à la mission ou ainsi que de la zone géographique où se situe le cabinet de l’expert-comptable.