Porte blindée

Le choix des portes blindées

De nos jours, seul un changement d’une porte classique en un bloc-porte blindée (ou porte blindée) est le garant de la bonne sécurité des biens et des personnes occupant une habitation. Les constructeurs ont compris cet état de choses, tant et si bien qu’actuellement, il existe toute une panoplie d’offres sur le marché. Comment faire pour distinguer le « bon grain de l’ivraie » ? Voici pour éclaircir votre cerveau, quelques indices infaillibles pour vous y retrouver !

Pourquoi choisir une porte blindée ?

L’option de changement d’une porte classique en porte blindée est conditionnée par la volonté farouche de protéger son patrimoine contre les effractions en tout genre. Seule une porte blindée mise en place par un installateur cautionné est capable d’offrir une meilleure résistancecontreles actes de vandalisme qui sévissent actuellement.

Mais une chose est aussi sûre, à elle seule une porte blindée est insuffisante pour assurer à 100 % une habitation, certaines mesures sont à prendre avec sa pose. C’est ce que nous allons exposer dans cet article, pour vous inciter à bien choisir ce qui vous convient le mieux.

Les différents types

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a deux sortes : le blindage de porte et le bloc-porte blindée. La première consiste à recouvrir d’une épaisse lame d’acier une ancienne porte, ainsi qu’un renforcement des huisseries et cadres de la porte ;les paumelles sont changées avec des charnières inviolables et invisibles pour éviter un dégondage des portes et ainsi qu’unemodification des serrures en serrure de sûreté multipoints. La seconde revient à remplacer l’ancienne porte par un nouveau bloc-porte blindée façonné en une seule pièce et avec un renforcement de la structure qui la soutient (gonds, verrou, bâti et cadre, etc.).

Les caractéristiques essentielles

Une porte blindée agréée doit avoir certaines caractéristiques précises que son installateur est tenu de communiquer à son client, même si celui-ci ne le demande pas expressément. Ce sont :

  • Le degré de résistance offerte.

Ce niveau varie suivant les lieux à protéger (habitation, appartement, commerce à risque…) et il doit être expliqué dans les détails.

  • La composition des éléments constituant la porte blindée.
  • Les certifications légales présentées par la porte, en matière d’isolation thermique, acoustique, résistance aux incendies, etc.
  • La pose de la porte doit être exécutée par l’installateur et son équipe, mais pas par une sous-traitance.
  • Les prix, les contrats et devis obligatoires, les services après-vente doivent être communiqués sur un document officiel, ainsi que les modalités de paiement, etc.

Toutes ces caractéristiques garantissent que votre installateur est vraiment un professionnel !