En savoir plus

Tour d’horizon sur le financement participatif

Encore peu connu du grand public, le financement participatif est désormais présent partout. Il s’agit effectivement d’une solution particulièrement avantageuse et désormais accessible à tous, aussi bien pour les artistes, les associations comme pour les petites et moyennes entreprises. Pour mieux comprendre ce type de soutien financier ayant le vent en poupe, voici les éléments clés à retenir.

Un financement hors du système bancaire

D’une manière générale, le financement participatif est un système de collecte de fonds se faisant auprès des particuliers. Pour en savoir plus sur le crowdfunding, il faut se référer au crédit entre particuliers, qui est d’ailleurs à l’origine du boom du financement participatif. En effet, le concept permet aux épargnants de financer des projets en tout genre, tout en faisant fructifier leurs investissements. Pour les demandeurs, il s’agit d’une solution de financement attractive leur permettant d’éviter de passer par le système bancaire.

3 principales formes connues

En fonction de la nature du projet, le demandeur accède à différentes formes de crowdfunding. Le plus souvent, le prêt sans banque s’avère être la solution la plus convoitée pour répondre à des besoins de liquidité. Par ailleurs, la prise de participation aux fonds propres se veut adaptée pour le financement d’un projet peu prisé par les investisseurs traditionnels. Enfin, le financement participatif sous forme de don tient rôle de levier sur d’autres financement, qu’ils s’agissent de fonds propres, de subventions…

A qui s’adresse le « crowdfunding » ?

En principe, le financement participatif implique un investisseur. Le financeur est généralement un particulier anonyme, mais dans certains cas il peut s’agir également d’une entreprise souhaitant soutenir un projet quelconque. Le crowdfunding s’adresse ainsi à toute personne physique ou morale désireuse de souscrire à un financement en vue de concrétiser un projet personnel ou professionnel. L’emprunteur peut donc être un étudiant, un acquéreur immobilier, une association, etc.

Le mode de fonctionnement

Concernant le mode de fonctionnement du financement participatif, il présente l’avantage de la transparence, aussi bien pour le financeur que pour le demandeur. En effet, le crowdfunfing fonctionne comme un prêt avec ou sans intérêt suivant le projet à financer, ne nécessitant aucune garantie ni caution. Investisseur et demandeur sont mis en relation sur Internet via une plateforme dédiée, nécessitant toutefois l’établissement en bonne et due forme d’un contrat qui va tenir lieu de reconnaissance de dette dans le cadre d’un financement à intérêt.