Voir sur le site

Les points importants à savoir en ce qui concerne le stage en entreprise

Les formations et les études permettent d’acquérir les connaissances essentielles pour s’intégrer dans le monde professionnel. Le stage en entreprise va par contre contribuer pour l’application, la mise en pratique de ces connaissances acquises pour s’insérer plus rapidement dans l’univers du travail. Vous êtes à la recherche de votre stage pour mettre en pratique vos études ou pour obtenir votre diplôme d’étude supérieure ou de formation ? Découvrez les points les plus importants à savoir sur les stages en entreprise.

La durée d’un stage

Normalement, un stage en entreprise en peut excéder 6 mois par année d’enseignement. Aucune dérogation n’est plus possible aujourd’hui, depuis le mois de juillet 2016. Pour compter convenablement cette durée de stage, le calcul se base sur la présence effective de l’étudiant ou du stagiaire au sein de l’entreprise. Une journée de stage est ainsi comptée pour 7 heures de présence, qu’elles soient consécutives ou non. Un mois de stage étant compté pour 22 jours de présences, consécutifs ou non, au sein de l’entreprise.

Les stages de plus de deux mois sont rémunérés

Le statut des stagiaires étant auparavant assez ambigu, actuellement, des lois ont été officialisées pour conditionner l’implication et le statut des stagiaires au cours de cette période de pratique en entreprise. Si vous avez envie d’en savoir davantage d’ailleurs sur le stage en entreprise, vous pourrez voir sur le site de Pebs toutes les informations liées aux stages et à leurs conditionnements. Cependant, un des points importants à connaître aujourd’hui est l’obligation de rémunération des stagiaires par les entreprises pour les stages devant durer plus de deux mois. Cette rémunération s’applique dès le premier jour de travail, le montant minimum imposé par la loi étant de 554,40€ par mois depuis le 1er septembre 2015.

La convention de stage : un document obligatoire depuis l’année 2006

Dans le but de mieux recentrer le statut précaire des stagiaires, le gouvernement ne cesse de revoir les lois et codes régissant le domaine de l’éducation. Pour cette fois, il s’agit de la convention de stage, un document stipulant toutes les clauses conditionnant la réalisation du stage en entreprise et qui doit être signée par les trois parties, dont l’étudiant en question, l’établissement d’enseignement et l’entreprise également. Ce document doit en effet contenir au minimum les 11 clauses essentielles définissant les activités confiées au stagiaire, la durée du stage avec les dates de début et de fin, la durée hebdomadaire maximale exigée pour le stagiaire, mais aussi la rémunération et ses conditions de versement.