le droit de l'internet

Internet et les limites de la liberté d’expression

Internet est un espace de discussions fabuleux, il permet une diffusion mondiale des idées ainsi que des pratiques. N’importe qui peut donc donner son avis sur un sujet en question. Cependant, il faut savoir que la liberté s’arrête là ou celle des autres commence. Cela veut dire qu’il y a des règles à respecter et une éthique à suivre. Les injures ou les insultes ou encore les propos racistes sont proscrites. Si un internaute omit de respecter ces règlements, il pourra faire l’objet d’une poursuite judiciaire. Ainsi, Internet n’est pas un endroit anarchique, car chaque action peut avoir des conséquences plus ou moins graves.

Il faut respecter le droit à l’image et à la vie privée des autres

Au temps des réseaux sociaux, les personnes publient de plus en plus des photos ainsi que des informations sans se soucier de certains droits. Heureusement que le droit de l’internet est là pour gérer ce genre de situation. Mais concrètement, qu’est-ce que le droit de l’internet?? En principe, il s’agit d’un éventail de textes juridiques réglementant l’utilisation du Web. Ainsi, ayez en tête que si vous postez une photo d’une autre personne sans son consentement, cette dernière pourra réclamer réparation de votre part. Dans le cas où vous détournez une image qui porte atteinte à l’honorabilité d’une personne physique ou morale, vous pourriez faire l’objet d’une action en justice. Cela signifie donc qu’il est important d’être vigilant sur les réseaux sociaux. Dans le même ordre d’idées, il faut également éviter le dénigrement ou encore la diffusion d’informations qui portent atteinte à la vie privée des autres.

L’exercice du droit de réponse sur internet

De nos jours, c’est très courant de voir un site qui diffuse des renseignements compromettants concernant une personne physique ou morale. Cette dernière a le droit de s’expliquer ou de mettre un avis sur la question. Le législateur a prévu ce genre de situation. Cependant, la mise en oeuvre de ce principe est assez vague, car, en cause, il n’y a pas encore de décret d’application à la loi traitant le sujet. Mais cela ne signifie pas que la loi n’est pas applicable. Le délai d’exercice du droit de réponse est limité par le temps, plus précisément, il faut agir en moins de trois mois avec comme départ la mise en ligne ou la publication de l’article litigieux. Les contours du droit de l’internet demeurent assez flous. Il est donc important de se faire assister juridiquement, lorsqu’un problème se précise sur la diffusion d’informations sur le web.