Le métier de pompier

Le métier de pompier

Nous croisons des pompiers tous les jours ou presque. En interventions, en entraînement, dans la rue, en passant devant une caserne ou en nous mettant sur le bas côté en voiture pour laisser passer un camion sirène hurlante. C’est un métier que la majorité des français apprécie. Le métier de pompier est pour beaucoup synonyme de courage et de dévouement. Être pompier, c’est avant tout une vocation, on ne le choisit pas vraiment, ça s’impose à nous. Enormément de petits garçons rêvent de devenir soldat du feu plus tard afin de venir en aide à la population. Mais très concrètement, comment en France, peut-on accéder au métier de pompier ?

 

Les différentes typologies de pompiers

 

Le sapeur-pompier, de son nom complet, est sur tous les fronts. En effet, au cours de la journée, il peut être appelé sur tous types d’intervention, que ce soit un incendie, un accident de la route, des inondations, un animal coincé sur un toit, un accident domestique… Il est toujours présent et capable d’arriver sur place très rapidement. On le reconnait notamment grâce à son uniforme (En savoir plus).

 

Même si c’est peu connu, il existe trois types de pompiers :

  • les pompiers volontaires
  • les pompiers professionnels titularisés
  • les pompiers militaires

 

Les pompiers volontaires représentent 80% des effectifs de sapeur-pompiers en France, ce chiffre est ahurissant ! Les pompiers professionnels quant à eux, représentent 15% des effectifs et les 5% restant correspondent aux pompiers militaires qui interviennent par exemple sur des portes-avions.

 

Pour devenir pompier, il faut au minimum un diplôme national du brevet, mais en possédant un niveau bac+3, on peut être gradé plus rapidement et devenir officier. Dans tous les cas, il faut nécessairement un très bon niveau en sport et une santé irréprochable.

 

Comment accéder au métier de pompier ?

 

Pour devenir sapeur-pompier professionnel, il faut passer un concours en justifiant d’un DNB, CAP ou BEP. Les sapeurs-pompiers volontaires exerçant depuis 3 ans peuvent quant à eux être recrutés sur concours sans condition de diplôme.

 

Pour être recruté en tant qu’officier ou de lieutenant, il faut justifier d’un bac+2 ou bac+3 et passer le concours correspondant. Ensuite, le pompier devra suivre une formation de 40 semaines.

 

Les sapeurs-pompiers militaires sont quant à eux considérés comme des militaires de la marine ou de l’armée de terre. On doit alors se rapprocher du pôle recrutement des armées, sans forcément justifier de diplôme.