souder le tube en cuivre

Salle de bain fonctionnelle, que du bonheur !

Rien de plus désagréable lorsque des problèmes de canalisations se présentent dans la salle de bain. Il est importante que toutes les installations soient bien en état afin d’éviter les fuites, les mauvaises odeurs, des tuyaux bouchés, etc. Pour la canalisation d’une salle de bain soit fonctionnelle, nous avons deux types de conduite en eau : l’alimentation en eau propre et l’évacuation des eaux usées.

Composition de la canalisation

On retrouve souvent des problèmes de canalisation et c’est très fréquent lorsque les installations sont anciennes ou mal placées. D’où l’intérêt de faire vérifier et réparer ses installations de plomberie et de canalisations par un expert le plombier  Conflans-Sainte-Honorine.  La canalisation est composée des tuyauteries, des raccords, et des joints. Pour la tuyauterie, il existe en différentes matières comme le tuyau galvanisé, le tuyau en plastique, le tuyau en PVC et le tuyau en cuivre. Ces différents types de tuyaux présentent chacun des avantages et des inconvénients.

Les tuyauteries pour eau potable

Pour acheminer de l’eau potable jusqu’aux robinets, plusieurs types de tuyau sont possibles : Il y a le tuyau cuivre, qui est le plus classique. Il y aussi le tuyau polyéthylène réticulé haute densité ou PER remplaçant petit à petit le cuivre. Le tube multicouche, dérivé des tubes en PER avec une très bonne étanchéité et le tuyau flexible, principalement pour relier la robinetterie au réseau d’eau. Pour le tuyau PER, sa résistance exceptionnelle à la corrosion  permet son utilisation en plomberie.

La soudure du tube en cuivre

 Avec le temps, le tube en cuivre pourrait avoir une fuite, et pour réparer ce dégât, il faut procéder à la soudure, c’est-à-dire souder le tube en cuivre. Aussi, l’assemblage du tube en cuivre avec son raccord a besoin d’une soudure. Dans la plomberie sanitaire, tous les dispositifs mécaniques ont besoin de brasage avant de les souder.

Pour souder le tube en cuivre, voici quelques astuces

D’abord, on fait le décapage du tube car la brasure ne s’applique jamais directement sur le cuivre. Puis, emboîter le raccord au bout du tube. Faire tourner le raccord sur lui-même pour répartir le décapant. Apres, chauffer uniformément le tube et son raccord, c’est-à-dire en tournant autour de l’emboîtement. Dès que le cuivre a viré au rouge sombre, il est arrivé à température et peut être brasé, appliquer le bout du fil de brasure non pas au contact de la flamme mais à la jonction des pièces. Enfin, laisser refroidir l’ensemble.