Souscrire à un rachat de crédit pour ficp

Souscrire à un rachat de crédit pour ficp

Pour tout incident de paiement, le nom de la personne va être enregistré dans le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ou FICP. Mais c’est quoi exactement ? Quels sont les risques d’être fiché dans la Banque de France ?

Le fichier FICP, c’est quoi au juste ?

Pour tout individu n’ayant pas payé convenablement ses mensualités, le fichage dans la Banque de France est inévitable : le non-paiement des dettes et le surendettement. La conséquence ? La personne sera frappée d’interdit bancaire et ne pourra souscrire aucun crédit dans toutes les banques situées en France, sauf dans le cas où il paie la totalité de ses dettes. Cependant, il y a une solution : le rachat de crédit ficp. Mais, il existe certaines conditions pour en bénéficier.

Que faire alors pour obtenir un crédit ?

Le fichage FICP est un système instauré pour informer toutes les banques de votre situation financière. Il est donc quasi impossible d’obtenir des prêts de leur part. La seule alternative est de faire souscrire un rachat de crédit ficp auprès d’autres organismes de crédit. Cela vous permettra de rayer votre nom dans le fichier de la Banque de France. Il s’agit d’acquitter de la totalité de vos dettes. Ainsi, après deux mois, votre nom sera effacé totalement dans l’interdit bancaire.

D’ailleurs, certains organismes de microcrédit existent pour assister les personnes surendettées à s’en sortir. Cependant, il faudrait qu’elles arrivent à prouver leur bonne foi, et que le fichage soit le fruit d’une mauvaise gestion. En outre, d’autres institutions proposent également leurs aides pour étudier leurs dossiers.

Comment se passe le rachat ?

La procédure est simple. Le dossier est étudié par les organismes de crédit. Si le projet est tangible, ils procèdent au rachat de crédit ficp c’est-à-dire ils paient en intégralité le reste de mensualité d’individu. Le reliquat est offert à ce dernier afin qu’il puisse réaliser son projet et se remettre sur les rails pour de se sortir de cette impasse. Généralement, la mensualité est moins importante que celle de son ancien crédit.

Néanmoins, d’autres options sont également envisageables comme :

  • Le prêt sur gage : pour ceux qui ont un besoin urgent. Il s’agit de donner au crédit municipal un objet de valeur non hypothéqué et non gagé. Vous ne pourrez le récupérer qu’après avoir acquitté votre dette

· La vente en réméré : un accord conclu entre un propriétaire d’immobilier et un investisseur. La maison est vendue à un tarif largement inférieur au cours sur le marché, mais avec la possibilité d’un rachat après avoir réuni la somme prévue dans le contrat avant l’échéance