Imprimante laser

Le fonctionnement d’une imprimante laser

À l’instar d’une imprimante fonctionnant au jet d’encre, celles qui utilisent le laser présentent plus de précision et de finesse dans l’écriture des caractères imprimés. De ce fait, les imprimantes laser sont plus économiques que celles à jet d’encre en terme d’autonomie de fonctionnement. Nous allons aborder dans cet article le fonctionnement d’une imprimante laser, comment s’effectue la transcription des caractères sur le papier. Suivez les conseils d’un professionnel.

Un peu de vocabulaire technique

Un toner désigne dans tout cet article une encre en poudre, contenue dans un bac à toner. Que veut dire une encre en poudre ? Globalement, une encre est un liquide coloré et homogène, donc il ne peut pas être transformé en poudre. Pour obtenir une encre en poudre, l’encre est aspirée puis est transformée sous l’action d’un vaporisateur à l’état de fines gouttelettes microscopiques semblables à des poudres, d’où leur appellation d’encre en poudre.

En plus, il est aussi important de retenir que deux charges de même polarité se repoussent, tandis que deux charges de polarité différentes s’attirent.

Ces deux notions nous seront très utiles pour expliquer le fonctionnement d’une imprimante laser.

Comment ça marche ?

En gros, le principe de base d’une imprimante laser repose sur un système de 3 cylindres, d’un rayon laser, d’une encre en suspension et bien entendu, du papier à imprimer. Allons-y pour les explications en quatre étapes.

  • Étape 1

L’imprimante va charger négativement toute la surface latérale du premier rouleau. Puis un rayon laser va écrire en négatif, c’est-à-dire en image renversée, sur ce même rouleau. L’action du laser sert aussi à éliminer les charges négatives des parties où il a balayé lors de son passage.

  • Étape 2

L’imprimante charge alors les fines gouttelettes du toner négativement, et à l’aide d’un second rouleau, elle l’applique sur le premier rouleau. Celui-ci est chargé négativement donc le toner ne colle sur lui que là où il n’y a pas de charges négatives, en l’occurrence sur l’endroit où le laser a frappé. Au bout de cette deuxième étape, le premier rouleau est déjà préimprimé et prêt à le transférer vers le papier pour finaliser l’impression.

  • Étape 3

Ensuite, l’imprimante aspire un papier du bac à papiers et le charge positivement, ce qui a pour effet de faciliter le collage du toner sur le papier, du fait de l’attirance de deux charges de polarité différentes.

  • Étape 4

Le papier est enfin chauffé jusqu’à 200 °C par le troisième rouleau pour fixer définitivement l’encre sur le papier et finir l’impression.