Voyage sur l'île de La Réunion : à la découverte des temples tamouls et des cases traditionnelles

Voyage sur l’île de La Réunion : à la découverte des temples tamouls et des cases traditionnelles

 

L’île de La Réunion fait partie des destinations les plus en vue de l’Océan Indien. Elle fait parler d’elle à travers le monde grâce à son paysage enchanteur, ses plages paradisiaques et ses us et coutumes atypiques. C’est aussi l’un des territoires où l’on peut rencontrer une forte concentration de tamoul, cette population originaire de l’Inde. La culture tamoule tient une place importante sur l’île de La Réunion. Les temples sont l’un des témoignages de cette passionnante civilisation. Mais La Réunion c’est aussi les traditions créoles et ses cases à l’architecture singulière.     

Les temples tamouls de l’île de La Réunion

 

Les sanctuaires religieux tamouls sont visibles sur presque les quatre coins de l’île de La Réunion. La visite des temples tamouls est toujours marquée par la contemplation des fameuses statues colorées qui ornent chaque centimètre des façades, et l’entrée. Elles sont ouvertes aux visiteurs sous réserve de respecter certaines conditions. Tout d’abord, il est interdit de pénétrer dans le temple après avoir consommé de la viande. D’ailleurs, il est indiqué qu’il ne faut ingérer que des aliments d’origine végétale avant la visite d’un temple tamoul. Cette pratique est nommée « karem ». Les femmes en pleine menstruation et les relations sexuelles sont aussi bannies des édifices religieux tamouls. Toutefois des exceptions peuvent être observées lors des fêtes  et cérémonies religieuses (vénération d’un dieu) où les portes des temples sont ouvertes au grand public. Durant ces événements, le karem n’est effectivement pas obligatoire. Découvrir La Réunion ne se fait pas sans une exploration de ces lieux uniques et pittoresques.

La sublime architecture atypique des cases traditionnelles réunionnaises

 

Les maisons traditionnelles de l’île de la Réunion sont les cases créoles. La construction de ses habitations remonte au temps de la colonisation et des esclaves. Les premiers édifices n’étaient que de simples cabanes paillotes, fait avec des matériaux entièrement végétaux (feuilles de vacoa et de latanier, paille de cane à sucre…). Le plan de construction est rectangulaire et le toit est conçu avec des fibres naturelles, qui touchent presque le sol sur les bords.

Au fil des années, les cases créoles un peu évoluées. Le plan reste en général de forme rectangulaire. Cependant, des différences majeures sont observées. Les bâtisses sont nettement plus grandes qu’à l’époque des paillotes et les matériaux de construction ont aussi évolué. En effet, on utilise plus le bois et la pierre sans pour autant abandonner les feuilles de latanier et les pailles de canne à sucre.  

Enfin, il existe en général à part les paillotes,  sortes de cases traditionnelles réunionnaises. Ce sont :

– la Varangue

– la Maison Pavillon

– la maison au style français

– la Maison Néoclassique